Effets du labour, de la date d'application et de la dose sur la dissipation de la metribuzine

Translated title of the contribution: Effects of tillage, application time and rate on metribuzin dissipation

B. A. SORENSON, P. J. SHEA, F. W. ROETH

Research output: Contribution to journalArticle

20 Citations (Scopus)

Abstract

L'efficacité et la dissipation de la métribuzine ont été déterminées dans deux sols limono argileux suivant des applications de presemis (PP), prélevee (PRE) et mixtes (PP+PRE) sur des sojas labourés et non labourés en rotation avec du maïs à Clay Center et Lincoln (Nebraska). Une expérimentation similaire a été conduite sur sojas labourés ou non en rotation avec du bléà Lincoln. Les résidus de maïs et de blé dans les parcelles ont réduit les quantités de métribuzine atteignant le sol par environ 54 et 89%, respectivement. Aucune différence dans le désherbage, ou le rendement en soja n'a été observée entre les différents travaux du sol, ou l'epoque d'application de la metribuzine dans la rotation maïs‐soja, cependant le désherbage et le rendement ont été moins bons dans la rotation blé‐soja. La plupart de la métribuzine était retenue à une profondeur de 0,5 cm et la dissipation était exponentielle. La demivie moyenne de la métribuzine à une profondeur de 0,5 cm, à travers les différents lieux, méthodes de labour, époques et doses d'application était de 11 jours. La demi‐vie de la métribuzine allait de 4 à 19 jours après une application ‘PP’ et de 3 à 17 jours après une application PRE. La concentration en métribuzine n'a pas excédé 65 μg kg−1 a des profondeurs de 5–10 cm ou 10–20 dans toutes les situations, indiquant un faible lessivage de la métribuzine depuis la surface du sol après une application PP ou PRE. Les plus fortes concentrations à 5–20 cm dans les parcelles labourées que dans les parcelle sans labour pourraient ětre attribuées á des concentrations initiates dans le sol plus élevees en l'absence de résidus de cultures.

Original languageFrench
Pages (from-to)333-345
Number of pages13
JournalWeed Research
Volume31
Issue number6
DOIs
StatePublished - Dec 1991

Fingerprint

metribuzin
tillage
dissipation
labor
Glycine (Fabaceae)
clay
rate
effect
dosage

ASJC Scopus subject areas

  • Ecology, Evolution, Behavior and Systematics
  • Agronomy and Crop Science
  • Plant Science

Cite this

Effets du labour, de la date d'application et de la dose sur la dissipation de la metribuzine. / SORENSON, B. A.; SHEA, P. J.; ROETH, F. W.

In: Weed Research, Vol. 31, No. 6, 12.1991, p. 333-345.

Research output: Contribution to journalArticle

@article{b3532af19a9e4c3a874730162330335a,
title = "Effets du labour, de la date d'application et de la dose sur la dissipation de la metribuzine",
abstract = "L'efficacit{\'e} et la dissipation de la m{\'e}tribuzine ont {\'e}t{\'e} d{\'e}termin{\'e}es dans deux sols limono argileux suivant des applications de presemis (PP), pr{\'e}levee (PRE) et mixtes (PP+PRE) sur des sojas labour{\'e}s et non labour{\'e}s en rotation avec du ma{\"i}s {\`a} Clay Center et Lincoln (Nebraska). Une exp{\'e}rimentation similaire a {\'e}t{\'e} conduite sur sojas labour{\'e}s ou non en rotation avec du bl{\'e}{\`a} Lincoln. Les r{\'e}sidus de ma{\"i}s et de bl{\'e} dans les parcelles ont r{\'e}duit les quantit{\'e}s de m{\'e}tribuzine atteignant le sol par environ 54 et 89{\%}, respectivement. Aucune diff{\'e}rence dans le d{\'e}sherbage, ou le rendement en soja n'a {\'e}t{\'e} observ{\'e}e entre les diff{\'e}rents travaux du sol, ou l'epoque d'application de la metribuzine dans la rotation ma{\"i}s‐soja, cependant le d{\'e}sherbage et le rendement ont {\'e}t{\'e} moins bons dans la rotation bl{\'e}‐soja. La plupart de la m{\'e}tribuzine {\'e}tait retenue {\`a} une profondeur de 0,5 cm et la dissipation {\'e}tait exponentielle. La demivie moyenne de la m{\'e}tribuzine {\`a} une profondeur de 0,5 cm, {\`a} travers les diff{\'e}rents lieux, m{\'e}thodes de labour, {\'e}poques et doses d'application {\'e}tait de 11 jours. La demi‐vie de la m{\'e}tribuzine allait de 4 {\`a} 19 jours apr{\`e}s une application ‘PP’ et de 3 {\`a} 17 jours apr{\`e}s une application PRE. La concentration en m{\'e}tribuzine n'a pas exc{\'e}d{\'e} 65 μg kg−1 a des profondeurs de 5–10 cm ou 10–20 dans toutes les situations, indiquant un faible lessivage de la m{\'e}tribuzine depuis la surface du sol apr{\`e}s une application PP ou PRE. Les plus fortes concentrations {\`a} 5–20 cm dans les parcelles labour{\'e}es que dans les parcelle sans labour pourraient ětre attribu{\'e}es {\'a} des concentrations initiates dans le sol plus {\'e}levees en l'absence de r{\'e}sidus de cultures.",
author = "SORENSON, {B. A.} and SHEA, {P. J.} and ROETH, {F. W.}",
year = "1991",
month = "12",
doi = "10.1111/j.1365-3180.1991.tb01773.x",
language = "French",
volume = "31",
pages = "333--345",
journal = "Weed Research",
issn = "0043-1737",
publisher = "Wiley-Blackwell",
number = "6",

}

TY - JOUR

T1 - Effets du labour, de la date d'application et de la dose sur la dissipation de la metribuzine

AU - SORENSON, B. A.

AU - SHEA, P. J.

AU - ROETH, F. W.

PY - 1991/12

Y1 - 1991/12

N2 - L'efficacité et la dissipation de la métribuzine ont été déterminées dans deux sols limono argileux suivant des applications de presemis (PP), prélevee (PRE) et mixtes (PP+PRE) sur des sojas labourés et non labourés en rotation avec du maïs à Clay Center et Lincoln (Nebraska). Une expérimentation similaire a été conduite sur sojas labourés ou non en rotation avec du bléà Lincoln. Les résidus de maïs et de blé dans les parcelles ont réduit les quantités de métribuzine atteignant le sol par environ 54 et 89%, respectivement. Aucune différence dans le désherbage, ou le rendement en soja n'a été observée entre les différents travaux du sol, ou l'epoque d'application de la metribuzine dans la rotation maïs‐soja, cependant le désherbage et le rendement ont été moins bons dans la rotation blé‐soja. La plupart de la métribuzine était retenue à une profondeur de 0,5 cm et la dissipation était exponentielle. La demivie moyenne de la métribuzine à une profondeur de 0,5 cm, à travers les différents lieux, méthodes de labour, époques et doses d'application était de 11 jours. La demi‐vie de la métribuzine allait de 4 à 19 jours après une application ‘PP’ et de 3 à 17 jours après une application PRE. La concentration en métribuzine n'a pas excédé 65 μg kg−1 a des profondeurs de 5–10 cm ou 10–20 dans toutes les situations, indiquant un faible lessivage de la métribuzine depuis la surface du sol après une application PP ou PRE. Les plus fortes concentrations à 5–20 cm dans les parcelles labourées que dans les parcelle sans labour pourraient ětre attribuées á des concentrations initiates dans le sol plus élevees en l'absence de résidus de cultures.

AB - L'efficacité et la dissipation de la métribuzine ont été déterminées dans deux sols limono argileux suivant des applications de presemis (PP), prélevee (PRE) et mixtes (PP+PRE) sur des sojas labourés et non labourés en rotation avec du maïs à Clay Center et Lincoln (Nebraska). Une expérimentation similaire a été conduite sur sojas labourés ou non en rotation avec du bléà Lincoln. Les résidus de maïs et de blé dans les parcelles ont réduit les quantités de métribuzine atteignant le sol par environ 54 et 89%, respectivement. Aucune différence dans le désherbage, ou le rendement en soja n'a été observée entre les différents travaux du sol, ou l'epoque d'application de la metribuzine dans la rotation maïs‐soja, cependant le désherbage et le rendement ont été moins bons dans la rotation blé‐soja. La plupart de la métribuzine était retenue à une profondeur de 0,5 cm et la dissipation était exponentielle. La demivie moyenne de la métribuzine à une profondeur de 0,5 cm, à travers les différents lieux, méthodes de labour, époques et doses d'application était de 11 jours. La demi‐vie de la métribuzine allait de 4 à 19 jours après une application ‘PP’ et de 3 à 17 jours après une application PRE. La concentration en métribuzine n'a pas excédé 65 μg kg−1 a des profondeurs de 5–10 cm ou 10–20 dans toutes les situations, indiquant un faible lessivage de la métribuzine depuis la surface du sol après une application PP ou PRE. Les plus fortes concentrations à 5–20 cm dans les parcelles labourées que dans les parcelle sans labour pourraient ětre attribuées á des concentrations initiates dans le sol plus élevees en l'absence de résidus de cultures.

UR - http://www.scopus.com/inward/record.url?scp=84989092779&partnerID=8YFLogxK

UR - http://www.scopus.com/inward/citedby.url?scp=84989092779&partnerID=8YFLogxK

U2 - 10.1111/j.1365-3180.1991.tb01773.x

DO - 10.1111/j.1365-3180.1991.tb01773.x

M3 - Article

AN - SCOPUS:84989092779

VL - 31

SP - 333

EP - 345

JO - Weed Research

JF - Weed Research

SN - 0043-1737

IS - 6

ER -